Avec sa Charte forestière de territoire, le Parc souhaite relocaliser la filière bois dans le Perche. Contribuez vous aussi en répondant à l'enquête !

Bois d’ossature ou de charpente, menuiseries, meubles, aménagements extérieurs ou encore source d’énergie, le bois est une ressource renouvelable qui a trouvé de larges débouchés mais qui subit également la concurrence d’autres matériaux. Avec sa Charte forestière de territoire, le Parc naturel régional du Perche souhaite relocaliser la filière pour permettre un développement durable de la ressource bois dans le Perche. Une enquête est lancée auprès des habitants jusqu’à fin juillet.

Le bois au service du développement durable

L’arbre est un formidable atout pour un territoire, notamment en période de changements climatiques. Sa présence, sous forme de massifs forestiers ou de linéaires de haies, permet de tempérer les aléas climatiques (brise-vent, tampon des températures et de l’humidité atmosphérique…), de préserver la ressource en eau (meilleure captation des eaux de pluie, épuration) et de préserver les sols de l’érosion. Par ailleurs, les forêts sont le second puits de carbone, après les océans : l’utilisation de bois, notamment dans la construction, permet de stocker durablement du carbone… démarche d’autant plus vertueuse si ce bois se substitue à un matériau (béton, métal…) demandant de l’énergie fossile pour être produit.

Est-il nécessaire de rappeler les autres rôles des boisements ? Accueil d’une biodiversité spécifique, paysage et cadre de vie, lieux de loisirs et de détente…et production de bois, bien sûr !

La production de bois et son utilisation la plus locale possible répondent donc à des enjeux non seulement économiques (maintien d’emplois) mais aussi environnementaux certains.

Une enquête auprès de tous les Percherons

Via la démarche de Charte forestière de territoire, dressant un état des lieux de la ressource boisée (forêt et bocage), le Parc naturel régional du Perche a bien identifié des enjeux liés à la filière bois. Localement, la production est largement tournée vers le chêne dont la réputation dépasse largement nos frontières et entraine un export conséquent de nos ressources. Inversement, d’autres essences, autrefois prisées comme les feuillus précieux (merisier, alisier…) ne trouvent plus de débouchés.   

Afin de proposer les actions les plus pertinentes possibles, et parallèlement à un audit des acteurs de la filière, le Parc lance une enquête grand public afin de bien comprendre les besoins, les habitudes et les attentes des habitants du Perche : quelles caractéristiques attendent-ils du produit bois (bois local, bois provenant de forêts durablement gérées, etc.) ? Privilégient-ils les artisans locaux ? Quels sont les potentiels freins à l’achat de bois ?

> RÉPONDRE A L'ENQUÊTE

Contact et renseignements : Gildas RUYANT – 02.33.85.36.36