L'observation météorologique au sol est un élément primordial tant pour la prévision que pour la climatologie. Dans le Perche, les données existantes étaient encore insuffisantes et pour combler cette lacune, l'association Infoclimat s'est rapprochée du Parc naturel régional du Perche pour installer une station météo le 8 décembre dernier à la Maison du Parc. Désormais reliée à Internet, elle permet de connaître quasiment en temps réel les conditions météorologiques, qui sont également enregistrées et viendront compléter les connaissances statistiques pour des analyses climatologiques.

"Météo-France dispose d'un réseau de stations météorologiques dense et de qualité, mais les données de ces stations ne sont pas toutes accessibles au public, la plupart sont payantes puisqu'elles représentent un investissement et un entretien importants, qu'il faut rentabiliser", explique Laurent Garcelon, président d'Infoclimat. "De plus en plus de gens ont besoin de connaître les conditions météorologiques près de chez eux en temps réel pour leurs activités. Avec Internet, cela est enfin possible, et les progrès dans le domaine de l'instrumentation météorologique ont permis l'apparition de stations semi-professionnelles qui mesurent les principaux paramètres et permettent de les publier sur Internet."

"Nous cherchions à compléter notre réseau dans cette région du Perche et à la suite de l'installation d'une station à Almenêches, près de Sées, nous avons pris contact avec le Parc", poursuit Laurent Garcelon, président d'Infoclimat. "Nous avons tout de suite accepté", complète Denis Guillemin, directeur du Parc, "Et nous sommes fiers d'être la première Maison de Parc en France à accueillir une station du réseau d'Infoclimat. Outre le service à la population, les données nous serons très utiles par la suite pour de nombreux dossiers suivis par le Parc." Tandis que l'association a financé l'équipement de mesures, le Parc a apporté sa contribution dans les infrastructures pour l'accueillir.

Si le Perche avait pu bénéficier plus tôt de ce type d'informations, elles auraient par exemple profité au dossier d'AOP pour le cidre du Perche puisque le micr. A l'avenir, les données d'inventaires naturalistes pourront être croisées avec celles de la météo. Au quotidien, les agriculteurs du secteur pourront eux aussi profiter de cette source d'information précieuse. Sur une échelle plus large, la station de la maison du Parc vient contribuer à alimenter un réseau permettant des prévisions, mais aussi des ressources statistiques au moment où les études sur le climat sont plus que jamais cruciales.

 

Retrouvez toutes les données en ligne sur le site Infoclimat.