Le Parc aide à la plantation de haies

                    
La haie n’a pas dit son dernier mot : le Parc naturel régional du Perche a déjà contribué à la plantation de plus de 200 km de haies depuis une dizaine d’années, dont 7,3 km l’année dernière dans la Cdc des Hauts du Perche. Une nouvelle campagne de plantation est proposée en 2019 aux agriculteurs, particuliers et collectivités du territoire des Communautés de communes Cœur du Perche (secteur de Rémalard-Nocé) et Collines du Perche normand (secteur du Theil-Bellême).

Les haies luttent contre le vent et l’érosion des terres. Elles favorisent l’infiltration des pluies, empêchent le dessèchement du sol et des plantations tout en créant un microclimat favorable. Elles protègent les bâtiments, les cultures et le bétail, procurent refuge et nourriture aux espèces auxiliaires de culture. Elles fournissent de l’énergie, sous forme de bois déchiqueté, géré localement et durablement, dont la vente procure une source de revenus complémentaires.

Aide technique et financière

Le retour des haies dans les paysages du Perche contribue aussi au cadre de vie et confirme l’intérêt touristique du Perche, soutenant son économie. Pour toutes ces raisons, le Parc du Perche apporte son soutien technique et mobilise des crédits de la région Normandie ainsi que des crédits européens en complément de ceux du Conseil départemental de l’Orne pour les porteurs de projets de plantation de haies bocagères.

Au final, 20% du coût total restent à la charge du propriétaire. La longueur minimale de la plantation doit être de 200 mètres, avec des essences locales et diversifiées. Le projet sera aussi étudié au regard de critères de pertinence écologique : haie connectant des haies existantes limitant l’érosion des sols, par exemple. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès du Parc pour un accompagnement dans un projet clé en main.

Pratique : Opération collective de plantation de haies bocagères des Communautés de communes Cœur du Perche (Rémalard-Nocé) et Collines du Perche normand (Le Theil-Bellême). Contact : Angeline Chevalier au 02 33 85 36 20 avant le 12 juillet prochain.