Dessinés par la nature, soulignés par l'homme, les paysages du Perche signent son identité.

Pays de transition entre le Bassin parisien à l’est et le Massif armoricain à l’ouest, le Perche se distingue des régions voisines par son relief et sa géologie : collines couronnées de forêts, vallées verdoyantes aux versants bocagers, prairies plantées de pommiers. Saupoudrez le tout de fermes et manoirs et vous obtiendrez des paysages à l’identité forte que le Parc souhaite préserver.

La haie

Les haies sont un patrimoine du Perche aux multiples atouts. Elles facilitent l’infiltration de l’eau en freinant le ruissellement, participent à la lutte contre l’érosion des sols et limitent le transfert d’intrants vers les cours d’eau. Elles favorisent le bien-être des animaux et des cultures en ralentissant le vent. Elles abritent de nombreuses espèces et concourent à la biodiversité du Perche.

Le Parc naturel régional du Perche œuvre, en collaboration avec les départements et les régions, et en adéquation avec les activités agricoles d’aujourd’hui, à la restauration du maillage bocager. À ce titre, plus de 200 kilomètres ont été plantés depuis 2001. L’édition d’un Guide juridique pour les haies du Perche permet aussi de répondre aux questions qui se posent parfois quant à son entretien.

Consulter la carte :

Atlas des Paysages

Ouvrage fondamental de connaissance et de gestion des paysages, l’Atlas des paysages du Parc naturel régional du Perche s’adresse aux élus qui élaborent des documents d’urbanisme, aux agriculteurs, aux forestiers et, de manière plus générale, à tous ceux qui interviennent sur le paysage ou agissent sur la qualité de l’environnement.

Riche de 240 pages abondamment illustrées de photographies et de croquis, l’Atlas des paysages décrit les caractéristiques géographiques du Perche.

Le lecteur découvrira notamment que sous l’appellation répandue de Collines du Perche se distingue en réalité une mosaïque de 34 entités paysagères différentes. L’atlas détaille ensuite 7 valeurs paysagères comme le bocage, l’eau, le bâti ou la forêt.

Maîtriser la publicité

Les panneaux publicitaires sont illégaux dans un Parc naturel régional (article L.581-1 du Code de l’Environnement), à l’exception des pré-enseignes dites dérogatoires concernant les activités culturelles et les activités en relation avec la fabrication ou la vente de produits du terroir. Dans cet objectif, le Parc apporte son concours aux communes et aux acteurs économiques pour le respect de cette législation.