L’agriculture est à la croisée des actions du Parc.

L’agriculture occupe 78% de la superficie du Parc. Elle conditionne pour une part importante la vie économique et sociale du Perche. Elle agit fortement sur les paysages, comme sur la qualité écologique du Perche en matière de qualité de l'eau et de biodiversité. Elle est prépondérante pour la vitalité du tissu rural et l'attractivité du Perche.

Le système traditionnel de polyculture-élevage bovin (lait et viande), qui a façonné les paysages bocagers des collines du Perche, régresse au profit du développement des cultures. Les impacts sur le territoire se traduisent par une régression des surfaces en prairies et des éléments paysagers associés (haies).

Ainsi, le maintien des activités agricoles et leur orientation vers un développement durable représentent un enjeu essentiel pour l’activité socio-économique et la gestion environnementale du territoire.

Ces enjeux, qui appellent des réponses adaptées et partagées, sont pris en compte dans le projet agricole territorial pour le Perche et la Charte du Parc. Cette dernière s’appuie notamment sur le constat que l’investissement environnemental constitue aujourd’hui un véritable moteur du développement économique, créateur de valeurs ajoutées et porteur de renouveau pour le métier, de même que la valorisation de l’identité du Perche sur des produits agricoles et agroalimentaires de qualité.

Consulter la carte interactive des actions du Parc en matière d'agriculture durable :

Promouvoir les produits fermiers

Dans le Perche, les producteurs offrent une large gamme de produits fermiers : camembert au lait cru, terrine d’escargot, foie gras, cidre, fromage de chèvre, miel et pain d’épices… Ces produits représentent la diversité des productions et des savoir-faire présents sur le territoire.

Le Parc œuvre pour leur promotion et travaille en faveur du développement des circuits courts dans le Perche. Ces circuits courts rapprochent les producteurs des consommateurs. Ils favorisent la diversité des productions agricoles, permettent de créer de la valeur ajoutée localement et de mieux valoriser le travail des producteurs tout en exerçant leur métier sur des fermes de taille moyenne. Dans ce sens, les circuits courts participent à la dynamique du tissu rural et à l’attractivité du Perche.

Consulter le dépliant « Produits fermiers du Perche »

Le Parc accompagne la démarche collective de l’association des producteurs fermiers du Perche à travers différentes actions de promotion, la création ou la participation à des manifestations, (marchés fermiers, salons…), la mise en œuvre de projets avec différents partenaires comme les restaurateurs du Perche… Aussi, le Parc appuie et conseille des porteurs de projet en installation ou commerciaux en lien avec les produits fermiers.

Un espace-test agricole pour le Perche

Le Parc naturel régional du Perche a placé le développement des circuits courts et de l’approvisionnement local parmi ses actions prioritaires. Depuis juin 2014, il s’est engagé, avec plusieurs partenaires, dans la création d’un espace-test agricole. Ce dispositif permet à une personne de tester son projet d’activité agricole « grandeur nature », sur une période de 1 à 3 ans, dans un cadre sécurisé qui limite la prise de risque.

Pendant la période de test, le futur agriculteur :

  • acquiert des compétences techniques et commerciales, des connaissances administratives et juridiques avant de s’installer ;
  • intègre et se constitue un réseau local, notamment professionnel et commercial (agriculteurs, clientèle, élus, etc.), favorisant son installation dans le territoire.
  • confirme ou non sa volonté de s’installer en agriculture, et précise son projet professionnel ;

Le test d'activité met à la disposition de la personne en test :

  • un cadre légal d'exercice d'une activité (numéro de siret) ;
  • des moyens de production ;
  • un accompagnement adapté au projet via un réseau de professionnels et de partenaires locaux.

L'espace-test agricole du Perche s’établira sur plusieurs lieux de production dans l’Orne et en Eure-et-Loir, en fonction des opportunités foncières. On parle alors d’espace-test en archipel.
Les lieux-test pourront être éphémères, c’est-à-dire transmissibles, ou pérennes, c’est-à-dire que les personnes en test pourront décider de s’installer sur les lieux si ces derniers sont à reprendre.

Consulter la plaquette de présentation de l'Espace-test agricole du Perche :

Structurer des filières de qualité

Au-delà du développement des circuits courts, dans le but de favoriser l’investissement environnemental en agriculture, le Parc agit en faveur de la structuration et du développement de filières identitaires du Perche et des filières de qualité.

La baguette du Perche voit le jour sous l’impulsion du Moulin de la Peltrie, alors à la recherche d’un produit différent des autres. L’attribution de la marque Parc confirme cette différence en soulignant son ancrage au territoire et ses valeurs pour l’environnement. Valeurs bien sûr partagées par les agriculteurs partenaires qui prennent des engagements environnementaux, de traçabilité, de valorisation des productions, ce qui à l’époque se traduit par la signature d’un Contrat Territorial d’Exploitation (CTE) collectif «Perche ornais».
Soutien de la première heure, le Parc du Perche porte la baguette sur les fonts baptismaux le 11 octobre 2004. En 2008, la marque est transférée aux Minoteries Guiard Ornaises à La Madeleine-Bouvet et à ce jour 35 boulangers fabriquent la baguette du Perche et la commercialisent dans 37 boulangeries du Perche. En 2014, les dix ans de la baguette du Perche ont été l’occasion de réaffirmer ces engagements en faveur du développement durable au travers d’une filière 100% locale. Une authenticité bien ancrée dans la modernité et le dynamisme économique portés par chacun des acteurs.

Contrat type pour le prêt à usage des vergers

D'un côté des propriétaires de vergers situés à proximité de leur maison d’habitation ou de leur résidence secondaire qui ne sont pas toujours intéressés par la production de leurs pommiers à cidre, ou n’ont pas le temps de s’en occuper. de l'autre des producteurs de cidre et autres produits à base de pommes à cidre, exerçant leur activité à proximité, intéressés par ces fruits, issus de variétés typiques du Perche et qui correspondent au cahier des charges de l’AOP « Cidre du Perche ». Le Parc, avec l'aide du cabinet FIDAL, propose un contrat type de prêt à usage qui facilite la contractualisation entre les deux.

Ce contrat-type se veut simple à  remplir, sur la base d’une négociation entre le propriétaire et le producteur, mais peut être adapté pour répondre à d’autres cas de figure. N’hésitez pas à prendre contact avec le Parc naturel régional du Perche pour plus d’informations. Document au format texte modifiable disponible gratuitement sur demande auprès du Parc naturel régional du Perche au 02 33 85 36 36 ou contact@parc-naturel-perche.fr